SPORTSTREAMING

Trois géants des médias américains s’associent pour créer un service de streaming sportif

447

Dans une tentative audacieuse de rivaliser avec les mastodontes du numérique tels que Google, Amazon, Apple et Netflix sur le terrain des droits de diffusion, trois géants des médias américains s’associent pour créer un service de streaming sport. ESPN (filiale de Disney), Fox et Warner Bros Discovery (WBD), ont décidé de conjuguer leurs forces pour lancer ce service de streaming sportif commun aux États-Unis d’ici l’automne prochain.

Ces géants des médias unissent leurs forces pour lancer un service de streaming sportif aux États-Unis, dans une tentative de contrer la domination croissante de Google, Amazon, Apple et Netflix sur le marché des droits de diffusion. Prévue pour l’automne prochain, cette plateforme révolutionnaire regroupera l’ensemble de leurs droits sportifs, couvrant environ 85% des événements sportifs diffusés dans le pays, tels que la NHL, la NBA et la MLB.

Certains sports ne pourront pas être proposés dans cette nouvelle offre

Cependant, la NFL échappera partiellement à cette alliance, conservant certains de ses matchs sous contrat avec d’autres plateformes comme NBC, Amazon Prime Vidéo, CBS et YouTube TV. Selon des informations du quotidien L’Equipe, le service offrira une diversité d’événements sportifs, incluant le Championnat du monde de Formule 1, la prochaine Coupe du monde de football, trois des quatre tournois majeurs de tennis, ainsi que le circuit professionnel de golf PGA.

Une alliance à trois qui risque d’affaiblir considérablement la concurrence

Cette initiative marque un changement majeur dans le paysage médiatique du sport, traditionnellement dominé par les chaînes de télévision par câble. Aux États-Unis, les consommateurs étaient auparavant contraints de souscrire à plusieurs abonnements coûteux pour accéder à l’ensemble des événements sportifs. L’annonce de cette alliance a créé une onde de choc dans l’industrie, mettant en péril les entreprises Amazon, Apple, Comcast (Peacock) et Paramount Global qui risquent d’être exclues de ce partenariat. Cette mise à l’écart pourrait potentiellement renforcer le pouvoir de négociation du trio face aux championnats sportifs, dont les droits ont connu une inflation ces dernières années.

Qu’en est-il du marché européen ?

En Europe, cette nouvelle a également eu un impact significatif, soulignant les défis de l’hyper-fragmentation des droits sportifs. Bien que la plateforme DAZN, souvent qualifiée de « Netflix du sport« , soit déjà présente et en expansion en Europe, l’idée d’une alliance entre trois diffuseurs est difficilement envisageable en Europe en raison de la diversité des territoires et des diffuseurs. Néanmoins, cette initiative témoigne d’une évolution majeure dans le paysage des médias sportifs, où les acteurs traditionnels cherchent à s’adapter à l’ère du streaming et à contrer l’hégémonie croissante des géants numériques, remodelant ainsi la façon dont les fans consomment le sport à l’échelle mondiale.

Plateforme de Gestion des Consentements par Real Cookie Banner