BUSINESSMEDIASSTREAMING

Pixar licencie 8.000 personnes et se recentre sur les films d’animation au détriment de Disney+

225
Pixar licencie 8.000 personnes et se recentre sur les films d'animation au détriment de Disney+

Pixar, filiale du géant Disney, a annoncé licencier 14% de ses équipes pour se concentrer sur ses longs-métrages au détriment de Disney+.

Sur le papier, difficile d’y voire clair dans le jeu de Disney. Alors que le PDG de Disney, Bob Iger, annonçait il y a quelques jours délaisser un peu plus la télé linéaire au profit du streaming, une de ses filiales, Pixar, se sépare de 8.000 employés. Cela représente 14% des effectifs, notamment de la branche médias (Disney+ inclus). Disney s’étant donné pour objectifs de réduire les dépenses. Bob Iger avait pourtant redressé les comptes en 2019 mais la guerre du streaming s’est renforcée avec l’arrivée de nombreux concurrents.

Comme le révèle Le Parisien, « Pixar revient à ses origines« . Le célèbres studio d’animation, filiale de Disney, a commencé mardi à licencier environ 175 personnes chez Disney+. Le président de Pixar, Jim Morris, a expliqué dans un courrier interne que le studio souhaite « se concentrer de nouveau sur les films ». Il faut avouer que les dernières productions de Pixar sur grand écran n’ont pas été de véritables succès…

Pixar doit renouer avec le succès en salles

Les échecs successifs de « Buzz l’Éclair » en 2022 et « Élémentaire » en 2023 y sont pour beaucoup. « Buzz l’Éclair » n’a généré que 226 millions de dollars au box-office mondial pour un coût de production de 200 millions. Quant à « Élémentaire« , Pixar avait investi quasiment autant que ce que lui a rapporté le film (environ 500 millions de dollars). Le plus gros flop était « En avant« , sorti en 2020. Le film d’animation avait coûté 142 millions de dollars pour 140 millions de recettes. A titre de comparaison, « Coco« , sorti en 2017, avait rapporté 814 millions de dollars pour un budget de 175 millions de dollars.

Pixar espère renouer avec le succès en misant gros sur le second volet de « Vice-versa 2 » (sur les écrans le 19 juin prochain en France) et « Elio« , attendu dans les salles pour 2025.

Plateforme de Gestion des Consentements par Real Cookie Banner