A LA UNEJEUX TELETELE

L’émission mythique « Des chiffres et des lettres » s’arrête. Retour sur l’histoire d’un jeu resté plus d’un demi-siècle à l’écran

348
L'émission mythique "Des chiffres et des lettres" s'arrête. Retour sur l'histoire d'un jeu resté plus d'un demi-siècle à l'écran

Après plus d’un demi-siècle d’antenne (54 saisons et plus de 13.000 émissions diffusés), l’emblématique jeu télévisé « Des chiffres et des lettres » tire sa révérence. Dans une longue interview accordée à l’hebdomadaire La Tribune du Dimanche, Stéphane Sitbon-Gomez, le numéro deux du groupe France Télévisions, annonce les raisons de ce choix.

1965-1979 : Naissance et évolution d’un classique du PAF : de l’ère « Le Mot le Plus Long » à « Des Chiffres et des Lettres »

L’histoire de l’un des jeux télévisés les plus emblématiques de France remonte à septembre 1965, lorsque Armand Jammot a lancé l’émission « Le Mot le Plus Long« . Animée par Christine Fabréga, cette émission était une compétition centrée sur les lettres, où les candidats devaient former le mot le plus long possible à partir d’un tirage de sept lettres. Les stratégies étaient variées, avec une attention particulière portée à la culture générale et à la manipulation des lettres pour désavantager ses concurrents.

Au fil des années, l’émission a évolué, passant d’une diffusion bihebdomadaire à une diffusion hebdomadaire en 1968, puis à une diffusion quotidienne en 1972. C’est à cette date que le titre a été changé pour devenir « Des Chiffres et des Lettres« , sous la présentation de Patrice Laffont. Armand Jammot en reste le producteur. L’introduction de l’épreuve de calcul « Le Compte est Bon« , avec la complicité de Max Favalelli et de Fabien Buhler, a enrichi le format du jeu.

Le passage de sept à huit lettres dans les tirages en avril 1972 a ajouté un nouveau défi aux participants, tandis que l’émergence de candidats talentueux comme Bertrand Renard a contribué à la popularité croissante du programme. Renard, après une impressionnante série de victoires en 1975, a rejoint l’équipe d’animation à la demande d’Armand Jammot, remplaçant Fabien Buhler.

En 1979, des ajustements ont été apportés au nombre maximal de matchs qu’un candidat pouvait jouer, passant de douze à dix, une règle qui a perduré jusqu’à une révision en 2000, avant de revenir en 2016.

1989, le programme s’offre un lifting

En 1989, après dix-huit saisons, Patrice Laffont quitte l’animation, remplacé par Laurent Cabrol pendant deux saisons, puis par Max Meynier. Depuis 1992, Laurent Romejko en assurait l’animation. Le jeu a été transféré sur France 3 en 2006. De 2010 à 2012 des changements sont effectués. L’émission est déprogrammée les weekends. Puis finalement en 2022, France Télévisions décide de diffuser l’émission uniquement les weekends et la chaîne décide de se séparer de ses arbitres et co-animateurs Arielle Boulin-Prat et Bertrand Renard, les remplaçant par Blandine Maire et Stéphane Crosnier.

Ainsi se tourne une page de l’histoire du PAF. L’une des plus vieilles émissions de télé encore à l’antenne quittera donc nos écrans. Seul « Le Jour du Seigneur » subsiste encore pour le moment. En 2023, l’INA avait consacré une vidéo avec les séquences cultes de cette émission qui l’était tout autant… comme si tout était écrit dans des chiffres et des lettres que seule France Télévisions pouvait déchiffrer.

Plateforme de Gestion des Consentements par Real Cookie Banner