INTERNETPRESSE

Le média « Brut » bientôt rentable !

359
Le média "Brut" bientôt rentable !

Il y a un an, Brut a fait les gros titres en accueillant à son capital l’homme d’affaires Rodolphe Saadé, PDG de l’armateur CMA CGM qui vient d’annoncer le rachat d’Altice Media (BFMTV, BFM, RMC). Le média social à destination de la jeune génération a été lancé en 2016 avant de voir des investisseurs s’y intéresser. Depuis, Brut a levé 140 millions d’euros et attiré des investisseurs prestigieux tels que Xavier Niel, James Murdoch, François-Henri Pinault, Bpifrance et Tikehau Capital.

Histoire d’un média social d’un nouveau genre

En huit ans seulement, Brut a connu une croissance remarquable. Avec une offre équilibrée entre contenus locaux et sujets internationaux. Le média a su captiver une audience massive, atteignant un demi-milliard de personnes par mois, dont la grande majorité est âgée de moins de 35 ans. Guillaume Lacroix, cofondateur et directeur général de Brut, souligne fièrement la position de Brut parmi les cinq principaux médias sociaux outre-Atlantique, tout en étant le leader en Inde et en France.

Brut a cependant dû faire face à des défis financiers. Bien que largement populaire, l’entreprise n’avait pas réussi à monétiser efficacement son audience. Cela a conduit à une phase d’ajustement, marquée par la cessation de Brut, sa plateforme de vidéos payantes, la réduction des opérations aux États-Unis et une réorganisation centralisée à Paris.

« Brut » bientôt bénéficiaire ?

Les efforts de rationalisation ont porté leurs fruits. En fin d’année 2023, pour la première fois de son histoire, Brut a atteint l’équilibre financier, avec un chiffre d’affaires annuel de 55 millions d’euros. Guillaume Lacroix annonce même la perspective de bénéfices pour l’ensemble de l’exercice 2024.

La création de Brut Pub, un nouveau format, représente déjà 40% du chiffre d’affaires de l’entreprise. Ce format consiste à retravailler les publicités télévisées des annonceurs pour les adapter aux plateformes sociales telles qu’Instagram ou TikTok, en accord avec les codes éditoriaux propres à Brut.

Brut Pub est le fruit de la collaboration entre le média et le groupe Publicis. Ce partenariat exclusif s’est ensuite élargi à d’autres agences de communication via la régie de France Télévisions. Parmi les clients de Brut Pub figurent des marques renommées telles que Dior, Fiat, Opel, Visa, L’Oréal, Longchamp, Coca-Cola et Lidl.

Après l’Inde, l’Afrique francophone et les États-Unis, le média réfléchit à s’implanter au Moyen-Orient et en Afrique anglophone. Guillaume Lacroix envisage également des partenariats avec des groupes médiatiques français ou internationaux, ainsi que de nouvelles levées de fonds pour soutenir la croissance continue de Brut.

L’acquisition future d’Altice Média France d’ici cet été par Rodolphe Saadé (déjà au capital de Brut) et ses 10% dans le Groupe M6 ainsi que ses titres de presse comme La Provence et La Tribune, devraient aider à nouer de juteux partenariats.

Articles proposés

Plateforme de Gestion des Consentements par Real Cookie Banner