BUSINESSGAMING

Google offre 147 millions de dollars à Epic Games pour lancer Fortnite sur le PlayStore

463
Google offre 147 millions de dollars à Epic Games pour lancer Fortnite sur le PlayStore

Google a conclu un accord de 147 millions de dollars avec Epic Games pour lancer son jeu à succès Fortnite sur le Google PlayStore d’Android. L’accord, qui, selon Purnima Kochikar, vice-président des partenariats Play de Google, a été approuvé et présenté à Epic mais pas encore accepté. Ce deal a été conclu afin d’éviter que des applications « non officielles » populaires contournent la boutique officielle d’Android, et donc les frais lucratifs d’achat intégrés de Google.

Google ne fait pas cette offre de manière désintéressée. Car Epic Games a lancé Fortnite sur Android en 2018 directement via son site Internet , en évitant de passer par le PlayStore. Ce qui lui a permis de vendre les V-Bucks, la monnaie du jeu de Fortnite , sans payer la commission requise pour les applications du PlayStore.

Mais dans une action en justice antitrust déposée plus tard cette année-là (toujours en cours d’instruction), la société a confié que sa décision initiale aurait plongé Google dans la panique. Des documents internes montrent que Google craignait un « risque de contagion » si d’autres développeurs de jeux (dont Blizzard, Valve, Sony et Nintendo) suivaient l’exemple d’Epic, et il affirme que Google avait tenté de prévenir Epic Games en offrant des avantages spéciaux ou proposant même de racheter Epic.

Les documents présentés au tribunal prévoyaient que l’absence de Fortnite dans le PlayStore pouvait entraîner une perte de revenus directe estimée entre 130 et 250 millions de dollars, puis une perte plus lourde encore (jusqu’à 3,6 milliards de dollars) si cette défection massive avait lieu. Google craignait de perdre des jeux sur son PlayStore. « Nous voulions simplement que les développeurs choisissent le PlayStore », a déclaré un responsable de Google devant le tribunal, en particulier lorsque l’iOS d’Apple était une alternative a précisé le site The Verge

Plateforme de Gestion des Consentements par Real Cookie Banner