POLITIQUERESEAUX SOCIAUX

De nombreux députés français veulent mettre fin à l’anonymat en ligne

340
De nombreux députés français veulent mettre fin à l'anonymat en ligne

Une initiative remarquable émanant de 125 députés de la majorité présidentielle sous la direction de Paul Midy pourrait voir le jour : mettre fin à l’anonymat en ligne. Paul Midy était d’ailleurs l’invité de la matinale de la radio RTL ce lundi 25 mars pour en parler.

L’objectif des ces parlementaires : mettre fin à l’anonymat (et donc l’impunité) en ligne. C’est ce qu’a révélé un texte publié ce 24 mars par La Tribune. Cette démarche fait suite à un vote de cet automne sur un projet de loi visant à sécuriser et à réguler l’espace numérique. Ce texte devrait être examiné prochainement en commission mixte paritaire. Cependant, l’Union européenne demande à revoir certaines mesures phares de ce projet de loi.

Paul Midy, député à l’origine de cette initiative, exprime des préoccupations légitimes concernant le niveau alarmant de violence, de racisme, de sexisme et de harcèlement présents sur les réseaux sociaux. Il souligne que ces comportements nuisibles, bien plus répandus en ligne que dans la vie physique, ont des conséquences tragiques. Il prend à témoin la statistique établissant qu’un jeune se suicide tous les quinze jours en France à cause de harcèlement scolaire ou de cyberharcèlement. Pour ces élus, il est temps de mettre fin à ce « sentiment d’impunité« .

Mais ce texte ne pourra pas interdire complètement l’utilisation de pseudonymes, reconnaissant leur importance pour les journalistes dans leurs enquêtes et pour les lanceurs d’alerte. Les députés de la majorité présidentielle insistent cependant sur la nécessité d’associer chaque compte en ligne à une identité numérique que les autorités pourraient vérifier en cas de comportement délictueux.

A LIRE AUSSI : Près de 80% des Français sont sur les réseaux sociaux selon Digital Report

Articles proposés

Elisabeth Borne se lance dans la rédaction d’un livre explosif sur ses années au gouvernement

Elisabeth Borne, ancienne Première ministre, devenue députée du Calvados, se lance dans...

Pierre-Edouard Stérin : le milliardaire qui veut faire gagner l’extrême droite

Le milliardaire catholique Pierre-Edouard Stérin, qui ne cache pas ses valeurs conservatrices,...

Plateforme de Gestion des Consentements par Real Cookie Banner