MAGAZINESTELE

« Complément d’enquête : Marseille, encore mineurs déjà tueurs » le 21 mars sur France 2

340
Tristan Waleckx propose le jeudi 21 mars à 23h00 un nouveau numéro inédit de « Complément d’enquête » consacré à la délinquance juvénile à Marseille. Le sous-titre de l’émission de ce jeudi : « Marseille, encore mineurs, déjà tueurs »

Le terme « narcomicides » résonne comme un sombre écho des défis auxquels Marseille est confrontée. En 2023, cette ville pittoresque de la côte méditerranéenne a été le théâtre de 49 meurtres, une sombre réalité qui reflète le mariage tragique entre le narco-banditisme et l’homicide.

Entre les règlements de compte sanglants et les tirs aveugles qui frappent au pied des imposantes tours, peu d’informations filtrent sur les auteurs de ces actes macabres. Les médias dressent souvent le portrait des victimes. Souvent des jeunes hommes impliqués dans le trafic de drogue, ou pire, des innocents pris pour cible de façon collatérale. Mais que savons-nous des tueurs eux-mêmes ? Qui sont ces ombres qui déchargent leurs armes de guerre sur un rival ou un voisin ?

Selon les autorités judiciaires, derrière les cagoules se cachent souvent des adolescents. En effet, une statistique glaçante révèle que 60 % des individus mis en cause dans les assassinats et tentatives d’assassinats liés au trafic de drogue à Marseille ont entre 14 et 21 ans. Un phénomène qui interroge sur la jeunesse sacrifiée dans les méandres de la criminalité organisée.

Complément d’enquête enquête sur les « baby killers« 

Le magazine « Complément d’Enquête » a récemment braqué ses projecteurs sur ce phénomène des « baby killers » marseillais. En avril dernier, le pays découvrait les vidéos de Mattéo, un jeune homme de 18 ans, soupçonné aujourd’hui d’avoir commis cinq meurtres. Dans ces vidéos troublantes, on le voit, le visage dissimulé derrière une cagoule, plaisanter face à la caméra sur ses nombreux contrats d’assassinat. Il aurait, selon les allégations, œuvré pour la DZ Mafia, l’une des deux puissantes organisations criminelles en lutte pour le contrôle des points de vente de drogue dans la ville.

Pendant des mois, les journalistes de « Complément d’Enquête » ont infiltré les rangs de ces bandes rivales, capturant ainsi des images inédites des petites mains et des exécutants armés de ces organisations. Dans cette guerre brutale qui sévit à Marseille, où les trois quarts des assassinats sont liés aux rivalités entre gangs, les contrats s’échangent contre des sommes allant de 10 000 à 30 000 euros, et le recrutement de jeunes tueurs se fait parfois via les réseaux sociaux.

Cette enquête révèle une réalité effrayante : des tueurs à gages âgés à peine de 15 ans, une « main d’œuvre » parfois enrôlée de force, illustrant ainsi la sombre « mexicanisation » des quartiers nord de Marseille. Pourtant, malgré les efforts déployés par le gouvernement, avec des renforts policiers et judiciaires, certains estiment que les moyens ne sont pas suffisants pour remporter la guerre contre la drogue et mettre un terme à cette spirale de violence qui ensanglante Marseille.

« Complément d’enquête : Marseille, encore mineurs et déjà tueurs » est à découvrir le jeudi 21 mars à 23h00 sur France 2. Une enquête menée par Julie Pichot, Frédéric Jaquabe, Marielle Krouk et Jean Michel Décugis pour StudioFact et TV Presse (en partenariat avec Le Parisien).

A LIRE AUSSI : « La guerre de l’info » : le nouveau magazine d’investigation de France 2 avec Tristan Waleckx

Plateforme de Gestion des Consentements par Real Cookie Banner