A LA UNEINTERNETRESEAUX SOCIAUX

Un compte X (ex Twitter), se disant lanceur d’alertes, incite ses followers à payer pour l’exclusivité de fausses informations

299
Un compte X, se disant lanceur d'alertes, incite ses followers à payer pour l'exclusivité de fausses informations

Si vous passez beaucoup de temps sur le réseau social X (ex Twitter), vous avez certainement déjà vu passer un post ou la photo de profil d’un compte appelé « Zoé Sagan ». Ce compte X se disant lanceur d’alertes et de scoops, incite ses followers à payer pour l’exclusivité de fausses informations. Certaines exclus promises ne sortent même jamais, se plaignent les abonnés. Ce compte manipule en réalité ses followers avec ce qui se rapproche souvent de fake-news.

On y trouve aussi des « dossiers » déjà connus ou révélés il y a longtemps. Mais le plus grave reste que ce compte soutire de l’argent à ses followers en échange d’informations souvent biaisées. Le compte a récemment obtenu l’option « souscription » du réseau social d’Elon Musk. Depuis son rachat par le milliardaire, X s’est attiré les foudres de la Commission Européenne. Le problème : la gestion de la modération des posts et des fake-news. Nous vous avions d’ailleurs alerté à ce sujet sur X (ex Twitter).

Qui se cache derrière ce vrai profil aux informations faussées ?

Le compte « Zoé Sagan » a été créé en 2019. Dans sa bio, son propriétaire se qualifie de « Première IA du XXIème siècle« . Elle aurait « hacké vos egos, vos vis, votre rêve, votre influence« . En réalité ce compte a été créé par Aurélien Poirson-Atlan. A 39 ans, il a fait ses armes pour LeMédia, la WebTV du parti La France Insoumise. Ses posts sont d’ailleurs souvent repris par ses sympathisants. On compte entre autres Kamil Abderrahman ou encore Corry Le Guen. Ce dernier a été qualifié par l’Observatoire du Journalisme d’ « affabulateur compulsif et mythomane diagnostiqué, l’homme s’est fait passer tout au long de son sinueux « parcours » pour le fils de Jean-Marie Le Guen, le neveu d’Emmanuel Macron ou l’assistant de Bernard Arnault« . Il a notamment été condamné dix-huit fois et fait vingt-deux mois de détention.

Mais ce qui est dérangeant, c’est que le compte géré par Aurélien Poirson-Atlan est suivi par plus de 175.000 personnes. Outre les informations biaisées, ce compte fait payer ses followers pour des informations exclusives souvent biaisées ou tout simplement non publiées. Et les internautes s’en plaignent dans les commentaires. Aurélien (ou Zoé) reprenant des rumeurs ou des enquêtes de Mediapart. Nombre de ses posts commentés montrent que beaucoup croient à une théorie du complot.

Le compte fait souvent référence à un « entre-soi » et des « combines » de l’Elysée ou des membres du Gouvernement. Le tout sans véritable preuve. De fausses informations publiées sur X qui reviennent souvent concernent Brigitte Macron. Le compte relaie les rumeurs vieilles de plusieurs années sur le fait que la Première Dame serait un homme… lui attribuant même une autre identité. La différence d’âge entre le Président et son épouse revient aussi régulièrement.

Le post de trop ?

Un texte posté sur X le 21 janvier allait même jusqu’à faire croire ce qui s’apparente à une fausse information : l’Elysée aurait proposé au propriétaire de ce compte de le lui racheter. Le post parlant d’une somme de 2 à 4 millions d’euros pour acheter son silence… avouant à demi-mots que le compte relèverait davantage de l’info-fiction. Un début de mea culpa ? Aucun commentaire de la cellule de communication ou du Secrétaire général de l’Elysée n’a été rendu public. Les commentaires ont montré que certains internautes ne sont plus dupes. Ces derniers commencent à se rendre compte de la supercherie. Mais beaucoup continuent d’y croire et soutiennent le compte !

Post de Zoé Sagan du 21 janvier 2024
Réactions et commentaires écrits en dessous du post révélé en premier dans notre article

Si ce compte relève plus d’un compte parodique, il n’hésite pas à compromettre la vie privée de personnalités. Allant même parfois jusqu’à la diffamation. Il est étonnant que Pharos ou l’Arcom n’aient pas encore fait fermer ce compte. Certains comptes ont souvent été fermés temporairement pour des messages haineux, du cyber-harcèlement ou de la désinformation répétée.

Un compte parodique et people plutôt qu’un lanceur d’alertes

Le compte de Zoé Sagan a notamment mis en avant des photos et vidéos du député Julien Odoul (RN). Contenu posté quelques jours avant la diffusion duComplément d’Enquête sur Jordan Bardella, président du parti d’extrême-droite. Les posts étaient publiés sous forme de teasing en promettant d’autres révélations…

Au final, on ne verra que des vidéos et photos de ce député déjà révélées des années auparavant . Ce dernier posait nu pour des photos et vidéos de charme et érotiques. Il a lui-même publié un post sur X, confiant qu’il était très à l’aise avec ce sujet puisqu’il en avait déjà parlé à de nombreuses reprises. Mais ces posts sont la plupart du temps emprunts d’homophobie, d’antisémitisme. Le tout dans le but de produire du buzz, flirtant entre théorie du complot et de fausses informations sur X. Notamment la manipulation d’informations et des raccourcis en lien avec les événements récents. Comme le conflit Israélo-Palestinien. Ou encore la nomination de Gabriel Attal à Matignon (mettant davantage en avant son homosexualité plutôt que son parcours). Ou encore la nomination de son ex-compagnon au ministère de Affaires Etrangères (se moquant au passage de sa dyslexie). *

Post de Zoé Sagan mettant en avant les photos de nu d’un député RN

Certains commentaires montrent que beaucoup de followers se moquent de son propriétaire et de son contenu. Les posts disant sur le point de révéler de gros dossiers n’ont jamais été posté. Pas même un début de commencement de preuve. Il s’est contenté de re-poster des « affaires » déjà connues, souvent relayées par des magazines people ou d’investigation. Le compte manie l’art du teasing et appelle à s’abonner pour en tirer des revenus.

X, une plateforme trop peu contrôlée et incontrôlable : machine à fake news et propos haineux impunis

Ce compte n’est pas le seul à être plus que scandaleux dans les propos et les fausses informations sur X. Le réseau social a licencié 1.213 salariés chargés de la modération du réseau social en 2023. Sans compter le rétablissement de milliers de comptes interdits. L’autorité de régulation affirme que le rachat par Elon Musk coïncide avec le pic de « toxicité et de haine » le plus haut sur le web.

Elon Musk n’a réagi qu’une seule fois, en se déplaçant en Israël aux côtés de son Premier ministre, Benyamin Netanyahou, à qui il a dit « soutenir le combat d’Israël contre le Hamas et estimé qu’un des défis était de mettre fin au type de « propagande » qui a conduit selon lui à l’attaque du 7 octobre en Israël« .

Trop de comptes publient des posts antisémites ou soutiennent des actions terroristes (comme celles du Hamas). Un nombre inquiétant de posts publie des propos homophobes et sexistes. Mais ce sont surtout les comptes de militants d’extrême droite qui explosent sur X. Les posts sont non seulement souvent illégaux mais ils affichent des images d’une rare violence. Les propos sont la plupart du temps racistes, xénophobes et plein d’amalgame… difficile de sévir tant le nombre de posts à la seconde est incommensurable ! Espérons que la Commission Européenne parviendra à réguler ces réseaux sociaux ou à mettre fin à l’anonymat des comptes.


* Nous entendons par « Intox » et « Fake-News » la manipulation et le mélange des sources et des informations dans le seul but de convaincre… Certaines informations sont parfois véridiques mais orientées ou présentées comme exclusives, à tort.

Seconde publication mettant en cause le secrétaire général de l’Elysée (source X @ZoeSagan)

CE SOIR A LA TELE

Plateforme de Gestion des Consentements par Real Cookie Banner