La veuve de Bernard Tapie se dit « ruinée » par l’ampleur de ses dettes de 600 millions d’euros

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Dominique Tapie, la veuve de l’homme d’affaires Bernard Tapie, disparu l’année dernière, est ruinée à causes des dettes de son défunt mari… C’est ce qu’affirmait ce soir dans l’émission de France 5 C à vous Sophie des Déserts, journaliste à Paris Match. Une série sur l’homme d’affaires est en préparation par Netflix.

Dominique Tapie, âgée de 71 ans, se dit ruinée

Dominique et Bernard Tapie ont tout traversé ensemble : les ennuis judiciaires, l’affaire du contentieux Crédit Lyonnais / Adidas et le cancer de son mari qui l’a emporté le 3 octobre 2021. Le businessman (quoi qu’on en pense) est parti de rien, né en banlieue parisienne, d’une famille modeste, a réussi à monter un empire s’est battu jusqu’au bout contre son double cancer de l’estomac et de l’œsophage.

Bernard Tapie lui a légué un héritage dont elle se serait bien passée, contrairement à ce que l’on aurait pu imaginer tant certains journalistes et Français jugeaient trop énorme la somme touchée par l’homme d’affaire dans l’arbitrage du Crédit Lyonnais contre Adidas et Tapie. Elle hérite en réalité d’une dette de 600 millions d’euros, révélait ce soir Sophie des Déserts, journaliste à Paris Match, qui publie une enquête sur l’héritage Tapie disponible dans le numéro à paraître demain, le 10 février.

« Rien, il ne reste rien du patrimoine qui a nourri la légende Tapie« . Un jugement pour alléger les dettes devait avoir lieu – ironie du sort – 48 heures après le décès de Bernard Tapie. « C’est peut-être qu’il sentait que son scénario idéal, qui était de renverser le jugement civil avec cette relaxe au pénal, était illusoire et que finalement, la vie a lâché à ce moment-là« , analyse Sophie des Déserts.

Mise à jour du 10 février 2022 : 15h45

Sophie Tapie, la fille de Bernard Tapie réagit à l’enquête de Paris Match

« Oh toi l’autrice si prodigieuse, comment es-tu tombée si bas ? Huit pages glacées si laborieuses, si loin de tes livres d’autrefois » a déclaré Sophie Tapie dans une story sur son compte Instagram ce jeudi 10 février, avant de continuer : « Une mitraillette d’encre poisseuse, qui éclabousse, qui souille, qui broie »« Je t’imaginais plus talentueuse, la plume serrée entre trois doigts. Voilà une arme bien dangereuse qui peut faire tant de dégâts. Une mitraillette d’encre poisseuse, qui éclabousse, qui souille, qui broie. Qu’importe salir, toi l’audacieuse, tu vises la légion des coups bas« , continue Sophie Tapie. (voir l’intégralité du post à la fin de l’article)

Une famille endettée, chassée de chez elle…

Dominique Tapie vit actuellement à l’hôtel privé des Saints-Pères (dans le luxueux 6ème arrondissement de Paris, près du Boulevard Saint Germain). Mais elle doit quitter les lieux à la fin du mois. François Pinault, patron du groupe ARTEMIS (maison mère de la maison de luxe Kering) qui a racheté la demeure, le lui demande. De plus, tous les biens immobiliers des Tapie sont saisis depuis 2015.

Si les Français pensaient que les 403 millions obtenus de l’arbitrage étaient scandaleux et suffiraient à l’homme d’affaire (victime d’escroquerie par le Crédit Lyonnais dans la revente d’Adidas selon Bernard Tapie) allait en réalité servir à rembourser ses dettes, ses impôts sur les sociétés, payer ses avocats qui pendant des années ont accepté d’attendre d’être payés (confère la vidéo ci-dessous de l’audition par une commission de l’Assemblée Nationale dans le cadre de l’arbitrage de cette affaire)… Sans compter les charges du quotidien La Provence, que l’homme d’affaires avait racheté.

Une série Netflix sur la vie Bernard Tapie

Bernard Tapie a été animateur télé, acteur, ministre de la Ville sous François Mitterrand, homme d’affaires (Adidas, Wonder, actionnaire de TF1,…) ancien patron de l’Olympique de Marseille. Une série biopic (série qui retrace sa vie) va être réalisée cette année, avec dans le rôle de l’homme d’affaires, l’acteur Laurent Lafitte. La série de Netflix s’appellera « Wonderman« , en hommage à l’une de ses sociétés qu’il a redressée : Wonder

La famille Tapie est aussi constituée de membres médiatiques comme sa fille, Sophie Tapie, qui a participé à l’émission de TF1 « The Voice » et son fils Laurent qui a réalisé un site internet et aidé son père à écrire un livre pour défendre les intérêts de la famille dans le litige avec le Crédit Lyonnais.

Regardez l’audition de Bernard Tapie devant la commission de l’Assemblé Nationale au sujet de l’argent perçu dans le cadre de l’arbitrage Crédit Lyonnais / Adidas :

VOUS AIMEREZ AUSSI :