1 Français sur 3 utilise les comptes payants d’autres personnes, une pratique risquée

1 Français sur 3 utilise les comptes payants d’autres personnes, une pratique risquée
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Après le piratage et le téléchargement illégal, voici la nouvelle et mauvaise mode française : l’utilisation frauduleuse des abonnements payants de tierces personnes. Cette pratique, elle aussi, provoque un gros manque à gagner pour les acteurs du web. Les YouTube (Google), Netflix, Deezer, Spotify et consorts ne cachent pas leur énervement alors qu’ils précisent que (sauf pour l’offre d’abonnement familial) le partage de compte est interdit. Mais cela n’empêche pas certains de diviser la facture pour la régler à plusieurs. D’autres fraudent sans ne jamais rien payer, en utilisant gratuitement les comptes YouTube Premium ou la carte d’abonnement cinéma Gaumont-Pathé (Ciné Le Pass) de leurs amis puisque selon certains coutumiers : « aucun contrôle d’identité n’est effectué devant les salles« … Il n’en reste pas moins que cela constitue une perte pour les sociétés proposant ces offres payantes.

Mais certains payent un prix encore moins cher que l’offre réelle grâce à certains sites aux pratiques plutôt douteuses. Jonathan Lalinec, est le patron fondateur de Spliiit qu’il a lancé il y a 9 mois. L’objectif de cette start-up : faciliter le partage d’abonnement, récupérer les coordonnées du principal abonné pour ensuite contacter les personnes inscrites pour le partage de compte et récupérer l’argent, avec une commission de 4 %

Pourquoi cette pratique et ce genre de site de cagnottes pour abonnements posent problème ?

VOUS AIMEREZ AUSSI :

A LA TELE CE SOIR