Valérie Damidot se confie sur ses débuts et ses envies

Valérie Damidot se confie sur ses débuts et ses envies
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Valérie Damidot est avec Stéphane Plaza dans le coeur des Français, choisis comme les meilleurs animateurs et animatrices. Mais ce n’est pas parce que l’on est « numéro 1 » que tout est simple car derrière la caméra se cachent parfois des plaies difficiles à cicatriser. L’animatrice qui a fait les belles heures de M6 s’est confiée sur le plateau de Buzz TV. Valérie Damidot sera dès le 30 juillet sur TF1 dans la seconde saison de l’émission Les Plus Belles Vacances et confie qu’elle aimerait beaucoup tourner d’autres épisodes de la série « Victoire Bonnot« . 
Souvent moquée à cause de son « physique », la belle présentatrice de 54 ans se confie :
« Moi, j’ai beaucoup d’autodérision. (…) Parce que moi, il y a des trucs où l’on m’a vannée vraiment violemment et où j’ai ri, parce que c’était vraiment bien fait. (…) J’ai vraiment morflé au début quand j’ai commencé à être à l’antenne où c’était : « Elle a un physique de radio ». Ça, je l’ai eu. (…) Moi je suis un peu blindée, j’ai 54 balais, j’en ai pris plein la gueule. (…) Au bout d’un moment je me suis dit : « Les gars, on va pas se mentir, je suis petite et malade. Il se trouve que je suis malade, j’ai des problèmes de thyroïde, c’est la vie. Donc soit tu en ris, soit tu pars dans la dépression ». Donc à la fin, j’ai choisi d’en rire. (…) Dans la rue, tout le temps, même encore aujourd’hui, c’est : « Quand est-ce que tu viens maroufler chez moi ? » Les mecs dans les camionnettes de travaux me klaxonnent, on se fait coucou avec les chauffeurs de bus… »

VOUS AIMEREZ AUSSI :

A LA TELE CE SOIR