Hachette bientôt partagé entre Lagardère et Bolloré ?

Hachette bientôt partagé entre Lagardère et Bolloré ?
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

La bataille continue entre les 3 hommes forts du capital de Lagardère… (Amber Capital mis à part). Arnaud Lagardère, Vincent Bolloré et Bernard Arnault sont en passe de conclure un accord pour se partager les parts de l’éditeur Hachette. Le groupe Lagardère est entré en négociations pour vendre à Vivendi les activités internationales d’Hachette contre quoi Vincent Bolloré (actionnaire majoritaire de Vivendi) donnerait au moins 250 millions d’euros pour mettre fin à la commandite du groupe d’Arnaud Lagardère, un de ses souhaits les plus chers depuis son entrée au capital. L’entité média (Europe 1, le JDD et Paris Match) resterait au sein de Lagardère Active. L’Elysée souhaitant à tout prix que les médias restent au sein de Lagardère et ne deviennent pas la propriété de Vivendi (qui possède entre autres, Canal+ Group et Universal Music). Car Vincent Bolloré souhaite à tout prix acquérir Europe 1 pour en faire un groupe puissant en l’associant à CNews, la chaîne info du groupe Canal+. Bolloré ne cache pas non plus son intérêt pour Paris Match.

Cette négociation du « partage du groupe » aurait pour but de « stopper les assauts de Vivendi » confie une source proche du dossier. Les activités de retail de Lagardère (Relay) ont été mises à mal par la pandémie mondiale de Covid-19. Les actionnaires du groupe sont donc attirés par une autre valeur sûre de Lagardère : les activités d’édition de Hachette. Vivendi pourrait marier sa société Editis aux activités internationales d’Hachette, quand Lagardère garderait les activités Françaises de Hachette. Cette transaction permettrait à Lagardère de posséder 10% du capital de sa société en plus mais perdrait son statut de gestion en commandite ce qui ferait passer le statut de Lagardère en société anonyme (SA). Les négociations prévoient également un pacte de non agression, interdisant à Bolloré de monter d’avantage au capital de Lagardère dans les prochaines années. Hachette est donc en passe d’être partagé entre les deux hommes forts du groupe Lagardère.

VOUS AIMEREZ AUSSI :

A LA TELE CE SOIR