Twitch repart en guerre contre l’industrie de la musique

Twitch repart en guerre contre l'industrie de la musique
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

On pensait le dossier clôt depuis l’été… Mais la semaine dernière, la Recording Industry Association of America (RIAA) ainsi que d’autres organismes de gestions des droits ont publié un communiqué envoyé à Amazon, propriétaire de la plateforme multi-gaming en streaming Twitch en raison de la violation des droits d’auteurs de musique. Ce communiqué rappelle à Amazon l’absence de contrats de licence entre Twitch et les maisons de disques qui détiennent les droits des artistes qu’ils représentent.

 « Twitch semble ne rien faire en réponse aux milliers d’avis de violation de droits musicaux qu’il a reçus et ne reconnaît même pas actuellement qu’il les a reçus, comme il l’a fait dans le passé ».

Communiqué des organismes de droits d’auteurs américains

Twitch a tout de même tenu à avertir ses streameurs que bon nombre d’entre eux ne respectaient pas la charte des droits d’auteur qu’ils étaient en droit de supprimer les vidéos enregistrées lors des précédents lives sur lesquels on pouvait entendre des musiques enfreignant ces règles. Si Twitch a d’ores et déjà signé un accord en France avec la Sacem, les autres pays seraient confrontés au risque de voir la chaine de certains streameurs tout simplement bannie s’ils ne respectaient pas les droits d’auteur… d’autant que Twitch vient de présenter la version bêta de son nouveau service baptisé « Soundtrack« , une plateforme de morceaux libres de droits ou de morceaux dont les droits ont été négociés.

VOUS AIMEREZ AUSSI :

A LA TELE CE SOIR