Vivendi affirme être en mesure de lancer une OPA sur Lagardère

Vivendi affirme être en mesure de lancer une OPA sur Lagardère
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Vivendi (détenu à 26,28% par Vincent Bolloré) annonce détenir désormais 26,66 % du capital de Lagardère. Si l’homme d’affaires breton affirme pour le moment ne pas vouloir prendre le contrôle du groupe de médias, il n’exclut pourtant pas cette option. Si Amber Capital (second actionnaire du groupe avec 20%) était vendeur, Vivendi dépasserait les 27% du capital dans Lagardère, ce qui l’obligerait à lancer une OPA.

Les autres actionnaires sont le fonds souverain du Qatar (13 %) ainsi que l’association du Groupe Arnault (maison mère de LVMH) et Arnaud Lagardère qui possèdent à eux deux 12,77 % des titres. Le but de Bolloré étant de devenir l’actionnaire majoritaire avec une large part des droits de vote afin de nommer à la tête du groupe un nouveau président en supprimant le statut de commandite qui permet encore à Arnaud Lagardère de garder son siège de grand patron du groupe de médias et d’édition.

En 2019, le groupe Lagardère est divisé en 4 branches d’activités : Le travel retail (Relay, Buy Paris Duty Free, Prêt à manger, …) avec 4.500 points de vente dans le monde, l’édition (Hachette, Larousse, Hatier, Grasset, Stock, Livre de poche, …), le pôle médias (Europe 1, Virgin Radio, Le Journal du Dimanche, Paris Match et la licence Elle) et les activités de production (Lagardère Studios (avec des sociétés de production télé comme Réservoir Prod ou Maximalproductions) et les salles de spectacles comme le Bataclan, le Casino de Paris ou les Folies Bergères, entre autres…). Les salles de spectacles pourraient aussi intéresser un autre actionnaire de Lagardère (Lagardère Studios et les salles étant à vendre) : Marc Ladreit de Lacharrière, patron de Fimalac, propriétaire de Webedia et de plusieurs salles de spectacles).

Vincent Bolloré laisse donc planer le doute d’une possible OPA sur Lagardère, ne cachant pas son intérêt pour les activités médias et spectacle qu’il pourrait incorporer dans Vivendi, déjà présent dans ces secteurs d’activité. Lagardère avait déjà cédé une partie de ses activités médias, à savoir des chaînes de télévision, au Groupe M6.

Mise à jour du 5 octobre 2020 – 22h00 : Bernard Arnault, via sa société Financière Agache « a déclaré avoir franchi le 29 septembre 2020 le seuil de 5% des droits de vote de Lagardère et en détenir individuellement 8.776.933 actions », publie l’AMF (autorité des marchés financiers). Ce qui correspond à une monté au capital de 6,69% supplémentaire. Bernard Arnault possède désormais 13,95% du du capital de Lagardère grâce aux 27% de la holding personnelle d’Arnaud Lagardère acquis précédemment qui comprend la participation de 7,26% d’Arnaud Lagardère dans le groupe qui porte son nom.

VOUS AIMEREZ AUSSI :

A LA TELE CE SOIR