L’Arcep met en garde les opérateurs sur la 4G en zones rurales

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
L’Arcep met en garde les opérateurs sur la 4G en zones rurales

L’Arcep attend que les opérateurs couvrent mieux en 4G les zones rurales de France, car la 5G est déjà aux portes de l’Europe. Alors que la France s’apprête à passer à la 5G en 2020 ou 2021 et que Monaco est déjà entièrement couvert en 5G, les opérateurs ne rempliraient pas leurs obligations en matière de couverture 4G, surtout dans les zones rurales. Les Échos indiquent que le régulateur des télécom, l’Arcep, a adressé une mise en demeure anticipée à Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile pour leur rappeler les engagements pris pour faire bénéficier de la 4G à toute la France.

Début 2018, le gouvernement avait déjà investit plus de 3 milliards d’euros dans la couverture des zones blanches en 2018. Mais en contrepartie les opérateurs avaient vu leurs fréquences renouvelées pour maintenir le développement. Chose qui n’aurait pas été faite selon l’Arcep qui met donc en garde les opérateur sur la couverture en 4G des zones rurales. Et ce, plus d’un an après les efforts du gouvernement (et donc des Français). L’Arcep a donc décidé que cette mise en demeure était inévitable car il ne reste que quelques mois avant que tous les réseaux 2G et 3G soient convertis (au plus tard en 2020) en 4G. Les opérateurs, quant à eux, estiment respecter le planning et ne ressentent pas cette urgence. « Les opérateurs déploient dans le calendrier prévu », a tenu à préciser le président de la Fédération française des télécoms (FFT) aux Échos ce mardi 30 juillet.

A lire aussi : Free Mobile se moque de ses concurrents avec humour