Vers une fusion du CSA et de l’Arcep ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Vers une fusion du CSA et de l’Arcep ?

Le ministre de la Cultre, Franck Riester va rencontrer le Premier ministre ce vendredi 26 juillet pour discuter de la loi audiovisuelle, présentée en d’octobre au Parlement. Il en profitera pour réitérer son souhait : réaliser la fusion du CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel), qui régule la télévision, et de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep). Un projet déjà évoqué il y a quelques semaines.

Le Premier ministre préfèrerait de son côté une collaboration entre les deux institutions plutôt qu’une fusion pure et dure. Mais pour le ministre de la Culture, à l’heure du « tout numérique » il deviendrait propice de donner plus de compétences au CSA notamment de contrôler les tensions entre fournisseurs d’accès internet et des groupes de chaînes de télévisions (comme Free et BFMTV en litige depuis des semaines sur des droits de diffusion à payer). De plus, cette fusion permettrait une meilleure surveillance réseaux sociaux, devenus diffuseurs de contenus (Google avec YouTube ou encore Amazon avec Prime Video,…).

Si Franck Riester insiste tant, c’est que le ministre en charge de la Culture aimerait donner son nom à une réforme durant le quinquennat ! Surtout que le président du CSA, Roch-Olivier Maistre n’est pas vraiment favorable à cette fusion. Devant l’association des médias des France il confiait que  « Le coût administratif serait lourd. Et l’on voit bien que la convergence (médias-télécoms) des entreprises, comme Bouygues Telecom (Groupe TF1) ou Altice (Patrick Drahi) n’est pas si forte que cela ». Le Premier ministre devra en tout cas trancher d’ici le mois d’octobre prochain.