200 candidats discriminés pour leur âge touchent 11 millions de dollars de Google

200 candidats discriminés pour leur âge touchent 11 millions de dollars de Google
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Plus de 200 candidats ayant postulé chez Google ont déposé un recours collectif contre le géant du web pour discrimination relative à l’âge lors de la sélection de leurs candidatures pour intégrer la firme de Mountain view. L’âge minimum de ces demandeurs d’emploi était de 40 ans. Un juge fédéral a donné son verdict : Google doit dédommager les 227 demandeurs d’emplois à hauteur de 11 millions de dollars.

La somme a été calculée par le tribunal de la façon suivante : 35.000 dollars versés à chacun des 227 plaignants, 2,75 millions de dollars pour les avocats et 10.000 dollars de plus que les 35.000 pour Cheryl Fillekes, lanceuse d’alerte et demandeuse du recours collectif.

Cette ingénieure aurait été reçue quatre fois par Google, sans ne jamais obtenir de réponse de la part de la firme californienne : « La discrimination fondée sur l’âge est un problème qui doit être traité dans le secteur de la technologie (…). Nous sommes ravis d’avoir pu obtenir un règlement équitable pour l’ensemble de nos clients dans ce dossier », a ajouté l’avocat de Cheryl Fillekes.

Le juge ne s’est pas contenté d’une amende (d’un montant peu conséquent pour Google). La firme de Mountain View (siège social de Google en Floride) devra former ses employés des ressources humaines à ne pas se laisser influencer par les préjugés liés à l’âge lors de l’embauche de candidats et devra se diversifier dans le recrutement via un comité chargé d’y veiller.

(Source : Business Insider)

A lire aussi : Google « achète » des visages de passants pour 5$ pour améliorer son FaceID

VOUS AIMEREZ AUSSI :

A LA TELE CE SOIR