L’armée américaine pourrait intervenir si les internautes se réunissaient à la Zone 51

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
L’armée américaine pourrait intervenir si les internautes se réunissaient à la Zone 51

Ils sont plus d’un million d’internautes à avoir répondu présent à l’événement Facebook du 20 septembre dans le but de se rendre sur le site militaire de la Zone 51. Si tel était le cas, l’armée américaine pourrait intervenir et employer la force pour protéger la célèbre zone 51. Objet de tous les fantasmes, certains pensent que l’armée américaine y ferait des études sur des aliens ou encore que le site aurait été le point d’impact d’un vaisseau extra-terrestre.

L’armée américaine inquiète de voir des civils sur la Zone 51

L’US Air Force, qui est chargée de la surveillance du site, a mis en garde les participants du groupe Facebook à l’origine de l’événement sur les risques encourus en cas d’actions sur le terrain. Le vendredi 20 septembre, des centaines de milliers de personnes pourraient être tentés de se rendre sur le site d’essais et d’entraînement de l’US Air Force, la fameuse Zone 51. L’armée est inquiète car 1,3 million d’internautes ont dit vouloir participer à l’événement organisé ce week-end là. Une ferveur telle qu’une boutique en ligne vend des t-shirts pour l’événement.

Les curieux se déplaceront-ils malgré les ordres de l’armée ?

L’US Air Force, commandement militaire de cette aire d’entrainements a été contrainte de communiquer pour dissuader les amateurs de science-fiction de venir. « La Zone 51 est un espace d’entraînement ouvert pour l’armée de l’air américaine, et nous décourageons toutes les personnes voulant essayer d’entrer dans la zone où nous entraînons les forces armées américaines » a déclaré un des portes-parole de l’armée américaine. Placé sous haute surveillance, autant que le Pentagone, l’armée veille car il est formellement interdit de s’approcher de cette zone militaire classé « haute sécurité – secret défense ». Les contrevenants prendraient de gros risques (en plus d’être arrêtés et condamnés à payer une lourde amende) car l’armée est autorisée à ouvrir le feu si une menace plane sur la zone.  les lieux, Avis aux intéressés, restez en dehors du désert du Nevada le 20 septembre prochain.