Le monde du cinéma de s’inquiète de voir un proche d’Emmanuel Macron prendre la direction du CNC

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Le monde du cinéma de s’inquiète de voir un proche d’Emmanuel Macron prendre la direction du CNC

Comme le révèle le site du Figaro, plus de 70 cinéastes dont Nicole Garcia, Arnaud Desplechin, Cédric Klapisch et des dizaines de réalisateurs ont co-signé une tribune dans laquelle ils expriment leurs inquiétudes sur la probable nomination de l’ami du président de la République, Dominique Boutonnat à la tête du Centre National de la Cinématographie et de l’image animée (CNC). C’est par les fuites des documents concernant le président français, les fameux « MacronLeaks » que le nom de Boutonnat a été révélé aux Français. Diffusée sur le site web du journal Le Film Français, la tribune co-signée par les personnalités du 7ème art (dont le financement a été critiqué par le candidat proche de Macron) a été publiée hier. « Suite à l’annonce, hier, du non-renouvellement du mandat de Frédérique Bredin à la direction du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), le nom du producteur Dominique Boutonnat revient de manière insistante comme étant son potentiel remplaçant, Emmanuel Macron ayant semble-t-il rejeté toutes les autres candidatures à son profit. (…) Comme la fuite de documents connus sous le nom de MacronLeaks l’a révélé, Dominique Boutonnat est un des premiers soutiens et “grands donateurs“ de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron en 2016″ indiquent les cinéastes.

« Doublement récompensé pour ses bons et loyaux services au profit du futur président de la République, par l’agrément en octobre 2018 de Ciné Axe, la Société de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel (SOFICA) dont Dominique Boutonnat est le cofondateur et le président, ce dernier a dans le même temps été chargé par la ministre de la Culture de l’époque, Françoise Nyssen, de la rédaction d’un rapport. Aujourd’hui nous condamnons tout autant le clientélisme qui sous-tend l’éventuelle nomination de Dominique Boutonnat à la présidence du CNC que les conflits d’intérêts que cela ne manquerait pas de générer, ou que la politique au service des plus puissants du secteur que cela impliquerait. »

Les 70 personnalités du cinéma français s’opposent « formellement à cette nomination ». Une pétition a été lancée sur la plateforme change.org, à l’attention de la Présidence de la République, afin de s’opposer à la nomination de Dominique Boutonnat. Elle compte déjà à presque 1?000 signatures.