La FIFA a adopté une mesure draconienne contre le racisme pendant les matchs

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
La FIFA a adopté une mesure draconienne contre le racisme pendant les matchs

Le monde du football a encore un long chemin à parcourir dans la lutte contre le racisme et l’homophobie. La FIFA s’engage depuis des mois à faire évoluer les mentalités et a fait de la lutte contre les discriminations un objectif prioritaire. Elle vient de frapper fort en adoptant une mesure radicale dans son nouveau règlement disciplinaire rentrant en vigueur dès le 15 juillet 2019. 

Ainsi, dès le 15 juillet, si les supporters d’une équipe adoptent des comportements racistes, (chants discriminatoires, insultes ou cris dégradants), l’équipe concernée sera donnée perdante sur la pelouse pendant le match. Le code disciplinaire de la FIFA fait entrer dans la liste des comportements dégradants la « couleur de peau, l’origine ethnique, géographique ou sociale, le sexe, le handicap, l’orientation sexuelle, la langue, la religion, les opinions politiques, la fortune, la naissance ou tout autre statut« .

Désormais, « sauf circonstances exceptionnelles, si un match est définitivement arrêté par l’arbitre à cause de comportements racistes et/ou discriminatoires, il sera déclaré perdu sur tapis vert » prévoit le nouveau code disciplinaire de la FIFA. Cette mesure ne concernera que les matchs internationaux organisés par la FIFA, comme ceux de la Coupe du monde (phases éliminatoires inclues, mais pas ceux de l’Euro qui incombent à l’UEFA).