Le quotidien « L’Humanité » placé en redressement judiciaire, supprime 41 postes

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Le quotidien “L’Humanité” placé en redressement judiciaire, supprime 41 postes

Fondé en 1904 par Jean Jaurès, le quotidien national « L’Humanité » avait été placé en février 2019 en redressement judiciaire. Selon nos confrères de 20 minutes, le journal prévoit la suppression de 41 postes (plus d’un quart des effectifs). Cette décision a été approuvée par les syndicats de journalistes.

Le Syndicat national des journalistes de L’Humanité a déclaré que : « Après un mois et demi de négociations entre la direction, les administrateurs judiciaires et leurs représentants syndicaux, les salariés de L’Humanité s’apprêtent à payer le prix fort pour participer à l’effort collectif et assurer l’avenir du journal fondé il y a 115 ans par Jean Jaurès : dans les prochaines semaines, 41 postes (sur un total de 157, hors pigistes) vont être supprimés, dont ceux de 28 journalistes et de 13 cadres ou employés. (…) En signant, aux côtés des autres organisations syndicales, l’accord social unanime sur le « plan de sauvegarde de l’emploi » (PSE), la section syndicale SNJ de L’Humanité a pris ses responsabilités, en veillant à limiter le plus possible la casse pour les salariés ».